Accueil Ulcères de jambe | Accueil Ulcères du pied diabétique
Visitez KCI-medical.com

Pour votre patient : Qu'est-ce qu'un ulcère de jambe chronique ?

Informations sur les ulcères de jambe chroniques que chaque patient devrait connaître

Les informations suivantes sont fournies par KCI en tant qu'informations éducatives générales pour vos patients porteurs d'ulcères de jambe chroniques. Nous pouvons vous aider à fournir à vos patients les informations qui leur permettront de mieux comprendre leurs ulcères de jambe chroniques, leur maladie, comment la gérer ainsi que la V.A.C.® Therapy, si vous choisissez de la prescrire.

Qu'est-ce qu'un ulcère de jambe chronique ?

Un ulcère de jambe chronique ou un « ulcère de jambe ouvert » est une plaie situé sur la partie inférieure de la jambe qui ne cicatrise pas pendant une période raisonnable. Normalement, une plaie doit cicatriser en une à trois semaines. Cependant, lorsqu'une plaie persiste pendant une période supérieure à 4 à 6 semaines, la plupart des professionnels de santé l'appellent plaie chronique.

Les ulcères de jambe chroniques sont principalement le résultat d'un disfonctionnement des vaisseaux sanguins de la jambe. Soit la circulation sanguine est réduite, conduisant à un « ulcère de jambe artériel », soit le retour sanguin est réduit, provoquant un « ulcère de jambe veineux ». Parfois, il y a une combinaison de circulation sanguine réduite et de retour de sang réduit. Nous parlons alors d'un « ulcère mixte ».

Plus de 70 % de tous les ulcères de jambe chroniques diagnostiqués sont des ulcères de jambe veineux ; les informations ci-dessous se concentrent sur ces ulcères.

Comment fonctionne le retour veineux ?

Chez une personne en bonne santé et dont les fonctions veineuses sont normales, le sang est transporté par le cœur à travers le corps et également dans les jambes, par l'intermédiaire des vaisseaux sanguins. Les vaisseaux sanguins transportant le sang du cœur au corps sont appelés des artères. Le sang transporte l'oxygène et d'autres composants (comme le sucre) nécessaires à l'organisme pour fonctionner correctement. Lorsque le sang a libéré son oxygène et son énergie (sucre) aux tissus, il revient jusqu'au cœur. Ces vaisseaux de retour sanguin sont appelés des veines. Le flux de retour sanguin est aussi appelé retour veineux.

En cas de problèmes avec les artères, le sang a des difficultés à atteindre les organes. Lorsque le sang a des difficultés à retourner vers le cœur, ceci est principalement dû à un dysfonctionnement des veines.

Lorsque les veines ne fonctionnent pas correctement, le flux sanguin a des difficultés pour revenir de la jambe au cœur. Très souvent le flux est retenu dans les jambes ce qui provoque une augmentation de la taille des jambes, appelée « œdème ». A cause de ce mauvais retour sanguin, l'état des tissus dans les jambes se détériore. Ainsi, par exemple, si une personne se cogne la jambe contre une chaise ou une table, la jambe peut être abîmée et une petite plaie se développera.

Comment une plaie de jambe peut-elle cicatriser ?

Dans des conditions normales, lorsqu'une plaie à la jambe se développe, le sang apporte à la plaie toutes les cellules de cicatrisation et les composants chimiques nécessaires. Ceux-ci aideront le lit de la plaie à cicatriser. Les composants pouvant inhiber la cicatrisation de la plaie seront éliminés de la plaie via le retour veineux. Dans d'autres organes, tels que le foie, le sang sera de nouveau nettoyé. Lorsque le retour veineux ne fonctionne plus, le processus de cicatrisation de la plaie a une efficacité limitée et par conséquent, la cicatrisation de la plaie peut être anormalement plus longue.

Lorsque la plaie persiste pendant une période plus longue, les bactéries ont l'opportunité de commencer à se développer. La présence de bactéries réduit l'efficacité du processus de cicatrisation de la plaie. Ainsi, lorsqu'une plaie ne cicatrise pas correctement, il est important que les professionnels de santé nettoient minutieusement la plaie avant toute application de pansement.

Lorsque le lit de la plaie est bien nettoyé, le professionnel de santé choisira un pansement approprié. Le choix du pansement dépend de la quantité d'exsudats provenant de la plaie, de la taille de la plaie et de la présence (ou de l'absence) de bactéries.

Outre le pansement, il est très important que l'organisme reçoive de l'aide pour renvoyer le sang des veines vers le cœur. Pour ce faire, un bandage est bien enroulé autour de la jambe pour fournir une compression. Lorsque le patient utilise activement la jambe bandée (en marchant, par exemple), le sang est stimulé pour circuler depuis les veines des jambes vers le cœur. Cela permet l'échange de sang et ainsi l'échange de composants permettant de cicatriser la plaie.

Qu'est-ce que la V.A.C. Therapy et pour quelle raison est-elle utilisée sur les ulcères de jambe ?

La V.A.C. Therapy signifie Vacuum-Assisted Closure Therapy (V.A.C.) ; il s'agit d'une technique spécifique où la pression négative (vide) est utilisée pour stimuler le processus de cicatrisation de l'organisme. La V.A.C. Therapy consiste en une mousse/un pansement (gris ou blanc), un champ adhésif et une unité de thérapie. Elle est conçue pour éliminer le liquide de la plaie (exsudats) - transporté via une tubulure, dans un réservoir. Cette pression négative continue stimule la circulation sanguine au lit de la plaie. La mousse a une structure spécifique qui permet aux cellules de commencer à croître. La pression négative stimule également le processus de division cellulaire. Ce processus de formation de nouvelles cellules et de tissu est appelé formation de tissu de granulation. Le tissu de granulation au lit de la plaie est sain et est signe de cicatrisation. La V.A.C. Therapy a démontré qu'elle est efficace dans la cicatrisation des plaies en général, et particulièrement dans la cicatrisation d'ulcères de jambe veineux.

La V.A.C. Therapy peut être utilisée en association avec un bandage de la jambe et cette combinaison de deux traitements est plus performante que lorsqu'un seul traitement est utilisé.

Votre professionnel de santé vous informera du traitement le mieux adapté pour vous aider à cicatriser vos plaies. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à les lui poser.

Pour finir, même lorsqu'il paraît meilleur de s'asseoir et de reposer la plaie, il a été prouvé qu'il vaut bien mieux rester actif. En faisant régulièrement des promenades courtes, vous stimulez la circulation sanguine à travers votre jambe. Cela apporte des composants sains pour initier la cicatrisation de la plaie, pendant que les composants qui entravent la cicatrisation de la plaie sont transportés ailleurs.

Si vous voulez utiliser des vitamines ou d'autres composants pouvant avoir un effet bénéfique sur la cicatrisation de la plaie, parlez-en toujours avec votre professionnel de santé. Il connait votre plaie et sait si des traitements spécifiques supplémentaires peuvent aider.


Contactez KCI