Accueil Ulcères de jambe | Accueil Ulcères du pied diabétique
Visitez KCI-medical.com

Évolution de la cicatrisation avec la V.A.C.® Therapy

Envisagez la V.A.C. Therapy : une solution associée à des résultats de cicatrisation positifs

Les données issues de plusieurs essais contrôlés randomisés (ECR) montrent que dans de nombreuses catégories de cicatrisation, la V.A.C. Therapy a systématiquement démontré des résultats positifs dans la cicatrisation des plaies du pied diabétique par rapport aux pansements modernes*.

Plus de patients avec fermeture complète (100 %)
Durée réduite pour l'obtention de 76 à 100 % de tissu de granulation
Réduction de la profondeur et du volume de la plaie plus importante
Réduction de la surface de la plaie plus importante
Durée réduite pour la fermeture complète de la plaie

Plus de patients avec fermeture complète (100 %) de la plaie4

Plus de patients avec fermeture complète de la plaie
Fermeture complète = 100 % de réépithélialisation sans drainage
  • Dans l'ECR de Blume en 2008, les patients traités avec la V.A.C. Therapy et ayant terminé la phase de traitement actif de 112 jours présentaient davantage de plaies complètement fermées (73/169, 60,8 % pour la V.A.C. Therapy contre 48/166, 40 % pour les pansements modernes ; p=0,001)4
  • Dans l'ECR d'Armstrong en 2005, une proportion plus importante de patients traités par V.A.C. Therapy (56 % ; 43/77) a atteint une fermeture complète de la plaie par rapport aux patients traités par pansements modernes* (39 % ; 33/85), (p=0,040) à la fin de la phase de traitement actif de 112 jours.2

* Pansements modernes = hydrogels, alginates, collagène et hydrocollo├»des

Haut de la page

Durée réduite pour l'obtention de 76 à 100 % de tissu de granulation2

Durée réduite pour l'obtention de 76 à 100 % de tissu de granulation (jours)
  • Dans l'ECR d'Armstrong en 2005, davantage de patients traités avec la V.A.C. Therapy ont progressé d'un tissu de granulation de 0 à 10 % à la base vers la formation d'un tissu de granulation de 76 à 100 % en un temps median significativement inférieur : (n=19), 42 jours pour la V.A.C. Therapy contre (n=15), 84 jours pour les pansements modernes, (p=0,002).2
  • Dans l'ECR de Blume en 2008, davantage de patients traités avec la V.A.C. Therapy ont progressé d'un tissu de granulation de 0 à 10 % à la base vers une granulation de 76 à 100 % en deux fois moins de temps : (n=24), 56 jours pour la V.A.C. Therapy contre (n=22), 114 jours pour les pansements modernes (p = 0,022).4

Haut de la page

Réduction de la profondeur et du volume de la plaie plus importante11

Réduction du volume de la plaie plus importante
  • 10 patients porteurs de 11 plaies ont été enrôlés dans l'ECR d'Eginton (n=10). Un protocole croisé (cross-over) a été utilisé et chaque plaie a été répartie aléatoirement pour recevoir des pansements humides ou la V.A.C. Therapy pendant 2 semaines puis l'autre pansement pendant 2 semaines. L'analyse était basée sur six patients porteurs de sept plaies.
  • Dans cette même ECR, la V.A.C. Therapy a permis de réduire significativement la profondeur de 49 % contre 8 % pour les pansements humides ; (p<0,05), dans un protocole croisé sur quatre semaines chez six patients porteurs de sept plaies.
  • Eginton a rapporté que la V.A.C. Therapy a permis de réduire considérablement le volume des plaies (59 % contre 0,1 % ; p<0,005) par rapport aux pansements humides.

Haut de la page

Réduction de la surface de la plaie plus importante16

Réduction de la surface de la plaie plus importante
  • Dans l'ECR de McCallon en 2003, 10 patients présentant des plaies du pied diabétique postopératoires étaient traités avec la V.A.C. Therapy (n=5) ou une compresse imbibée de solution saline (Saline Moistened Gauze - SMG) (n=5). Les plaies traitées avec la V.A.C. Therapy présentaient un changement plus important de la surface de la plaie de 28,4 % (réduction moyenne de la taille de plaie) contre 9,5 % (augmentation moyenne de la taille) pour les patients traités par SMG.16
  • Dans l'ECR de Blume en 2008, comparant la V.A.C. Therapy aux pansements modernes dans le traitement d'ulcères du pied diabétique, la réduction de surface des plaies* était significativement modifiée au 28ème jour des 112 jours de l'étude pour 335 patients. Au 28ème jour, la réduction de la surface de l'ulcère* était presque 2 fois supérieure avec la V.A.C. Therapy par rapport aux pansements modernes (p=0,021).4
Réduction de la surface de la plaie plus importante2
* Ulcères du pied stade de Wagner 2 ou 3 et d'une taille supérieure à 2 cm2 après détersion

Haut de la page

Durée réduite pour la fermeture complète de la plaie4,2,16

Durée réduite pour la fermeture complète de la plaie (jours)
  • L'ECR de Blume en 2008 a rapporté que la durée médiane Kaplan-Meier pour fermeture complète d'un ulcère du pied diabétique était de 96 jours avec la V.A.C. Therapy contre plus de 112 jours avec les pansements modernes* (p=0,001).4
  • L'ECR d'Armstrong en 2005 a rapporté que des patients avec amputation partielle du pied diabétique, et traités avec la V.A.C. Therapy, ont eu une durée considérablement plus courte pour fermeture complète des plaies au cours de la période de traitement actif de 112 jours (Estimations de Kaplan-Meier ; p=0,005).2
  • Armstrong a rapporté une durée médiane inférieure pour fermeture complète des plaies de 56 jours avec la V.A.C. Therapy contre 77 jours avec les pansements modernes, soit une différence de 21 jours.2
  • McCallon, et al ont rapporté que les patients traités par V.A.C . Therapy atteignaient une cicatrisation satisfaisante en presque deux fois moins de temps que les patients traités avec une compresse humide (SMG).16
    • Les plaies du pied diabétique postopératoires traitées avec la V.A.C. Therapy (22,8 jours) cicatrisent de manière satisfaisante en un temps moyen inférieur par rapport au groupe SMG (42,8 jours).16
    • Les patients traités avec la V.A.C. Therapy ont atteint un degré satisfaisant de cicatrisation avec obtention d'une fermeture définitive près de 3 semaines plus tôt que les patients traités par SMG.16

* La durée du traitement contrôle n'a pas pu être estimée (Kaplan-Meier)

Haut de la page


Contactez KCI